Loup Y Es-tu ?!

Libre, bienveillant, plein de partages de nos points de vues sur la Vie, notre époque si spéciale, nos chemins de vie particuliers, ... Ici, le rire et la sagesse se sourient, ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Principe des thérapies (par Christophe Allain)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 780
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Principe des thérapies (par Christophe Allain)   Dim 27 Avr - 17:15

http://evolutionspirituelle.over-blog.com/article-principe-des-therapies-38325408.html

site, blog de Christophe Allain


Principe des thérapies.
Un peu d'observation sur notre fonctionnement:

Globalement, notre fonctionnement tourne autour de deux parties principales qui, une fois synchronisées correctement, se transcendent en une troisième.
Le cerveau (gauche et droit) (mental) situé dans la tête (si si!) est lié à la goutte blanche (donc lié au père).
Le second cerveau (émotionnel) situé dans le ventre (si si aussi!) est lié à la goutte rouge (donc lié à la mère).

Quand les deux sont synchronisés et fonctionnent à peu près correctement (ce qui revient à dire que les nœuds de la goutte rouge et ceux de la goutte blanche sont suffisamment dénoués), le cœur (lié à la goutte indestructible) peut commencer à se dénouer lui aussi (ces nœuds du cœur constituent le niveau spirituel à mon sens*) et à s'ouvrir pour accéder au supra mental (appelons le comme ça), qui transcende les deux autres niveaux de fonctionnement.

Le supra mental obtient les infos instantanément et spontanément de la vacuité, là où se trouve la source créatrice infinie. La seule limite vient de nos filtres personnels.
Il transcende les sentiments duels en amour inconditionnel et compassion.

La transformation est progressive au fur et à mesure où les nœuds se dénouent.

Le dysfonctionnement chronique de l'homme moderne.

Il se traduit par des blessures émotionnelles énormes, et un mental surdimensionnés.
Donc, un premier cerveau qui fonctionne tout seul sur des schémas récurrents (coincé à gauche la plupart du temps), et un second cerveau complètement bloqué qui engendre en contrecoups des dysfonctionnements chroniques dans le premier cerveau. En résumé, le mental est complètement immobilisé dans les mêmes schémas, et il se fait, en plus, intoxiquer par l'émotionnel.

Fonctionner en blessures émotionnelles et en schémas récurrent est tellement habituel, que ça ne choque personne. Mais en réalité ce n'est pas normal.
- L'émotionnel crée une espèce d'armure, perceptible énergétiquement jusqu'à 2m ou plus de la personne, comme une espèce de coque.
- Le mental, coincé en cerveau gauche, crée du récurrent dans un monde en changement constant : il est donc toujours inadapté et rejoue la même scène indifféremment alors que le décor a changé.
C'est comme si un acteur jouait du Hamlet en boucle, alors qu'on est passé dans une scène de Roméo et Juliette.


Le but des thérapies diverses et variées est donc d'alléger les schémas mentaux qui ne servent plus, et d'évacuer les blessures émotionnelles. Ca reste donc l'axe de travail principal, de débutant à avancé. L'efficacité est exponentielle avec le temps.

Ca ne transforme pas en légume, contrairement à ce qu'on peut croire, mais permet de remplacer les schémas répétitifs du mental par une synchronisation des deux cerveaux, à la fois créative et adaptée; et de laisser l'émotionnel s'exprimer en décharges, pour ne pas stagner.

Niveaux de travail:

1) Au départ, on est obligé de passer par un tiers ou d'évacuer un truc au niveau physique (sous forme de maladie). C'est long et les problèmes ont tendance à partir un à un, et avec l'aide d'un thérapeute. (ou médiation, yoga, qi qong etc...)

2) Sur un niveau intermédiaire (le guérisseur , le magicien, le sorcier) on est capable de bosser sur sa propre structure énergétique par différentes techniques. Attention! On peut bosser sur celles des autres, mais il y a des pièges : le sorcier qui écoute son Ego et se sert de toutes ces pratiques contre les autres, et le guérisseur qui se pose en sauveur. Les deux doivent s'attendre à des contrecoups importants, puisqu'on ne fait plus de karma ces temps ci. Le mieux reste de bosser sur soi, ou, si on est guérisseur de par sa mission d'âme, le faire avec un positionnement neutre. Si on est un sorcier, eh bien va falloir évoluer très vite ou s'attendre à avoir très mal au cul. Sauf si on le fait aussi avec un positionnement neutre (donc, qu'on est dans l'action juste). Mais, par définition, le sorcier est plutôt dans l'Ego.

Les techniques sont multiples (double du futur, reïki, chanelling, médiumnité pour trouver la source d'un problème, esprits de différents niveaux, lieux sacrés etc...) Ca va beaucoup plus vite, et souvent on résout les problèmes avant qu'ils ne se manifestent dans le corps. Très très pratique. Mais bon, on ne gagne pas à tous les coups non plus.
Les contrecoups sont là quand même.

3) Sur un niveau plus avancé (le mystique) on peut abandonner le contrôle du mental sur l'énergie et laisser notre part divine (donc la vacuité) prendre tout en charge. C'est de loin le plus efficace, parce qu'elle peut régler tous les problèmes nécessaires simultanément en un instant. Mais ça nécessite un abandon total au divin, totalement impossible pour la plupart des gens sans un certain niveau de pratique. (même si certains y arrivent spontanément quand même, les coquins ayant dû un tantinet pratiquer dans d'autres vies).
L'idée ici, c'est plutôt qu'on lâche le contrôle mental et que, du coup, on retrouve notre état divin naturel, qui lui est un fonctionnement parfait et qui va donc résoudre tout ce qui ne convient plus.


Energies planétaires.

Nous sommes soumis à l'influences des énergies planétaires constamment. En ce moment, elles sont sur une logique d'évolution, ce qui fait que ceux qui ne s'y opposent pas inconsciemment (pour raisons karmiques), vont avoir tendance à lâcher des problèmes spontanément.
Ils en auront donc les avantages et les inconvénients. C'est ce qui provoque le pétage de plomb, mais aussi l'évolution d'une quantité importante de la population en ce moment.


Contrecoups du boulot sur soi:

1) Maladies. La matière est ce qui lâche en dernier. Donc, si le corps n’est pas d'accord, on va avoir des douleurs chroniques au moment de lâcher un truc, ou bien des maladies diverses. Pas forcément graves, mais quand c'est fréquent c'est chiant. (rhume chronique etc...)
L'émotionnel en vrac est un des contrecoups le plus fréquent (avec des hauts et des bas chroniques).

2) Les énergies qui crament.
Ca c'est très désagréable. Quand on travaille sur l'énergie, à un moment notre niveau global monte en fréquence. (en résumé on est un tas d'énergies qui tournent autour d'une gamme de fréquences données.) Si on se met à vibrer plus haut, certaines parties de nous et manières de fonctionner, ne conviennent plus.
Ca se traduit par une sensation de brûlure au niveau de ces énergies. Ce qui peut être très douloureux.

Ca se règle à coup de travail énergétique, mais faut être précis ou s'en remettre à des êtres spirituels (c'est pire qu'un mikado multidimensionnel le corps énergétique, on touche un truc, y'en a dix qui bougent) ou mieux encore en lâcher prise au divin.

Si on vit une évolution importante, on se met à brûler de partout et ça peut être long pour résoudre tout ça.
L'idée c'est qu'on crame tout et on refait tout. On meurt et on renait.

(La première fois que ça m'est arrivé il m'a fallu un mois de boulot pour m'en remettre entre l'intervention d'êtres spirituels divers, et le travail sur moi (par des méthodes de manipulation énergétique).
Il m'est arrivé deux autres évolution de ce type récemment, et ça c'est réglé en 3 heures en m'abandonnant au divin. Les 3 heures étant le temps qu'il m'a fallu pour m'abandonner complètement pendant que je cramais et avoir toutes les infos que je devais avoir sur la nature des modifications. Certaines choses doivent devenir conscientes pour lâcher.)

Ce qui est intéressant c'est de voir l'effet d'une thérapie sur les techniques d'observation du monde. Vous allez voir qu'après chaque thérapie il y a un contrecoup et une modification de la perception du monde et c'est de plus en plus marqué. L'avantage c'est qu'on peut observer l'efficacité, ou l'inefficacité d'une thérapie en direct. Bien sur, il faut avoir pratiqué pas mal pour des modifications importantes. Au départ, c'est peu marqué et ça nécessite un certain discernement (ou une observation extérieure) pour voir si on a bien avancé. D'où l'intérêt de bosser en groupe ou avec différents thérapeutes.


*
Le spirituel est un niveau délicat où on peut accéder à beaucoup de choses étranges. Il faut être suffisamment enraciné (donc avoir travaillé assez l'émotionnel et la goutte rouge) pour pas en revenir dingo. Pourtant on ne peut pas y couper, il faut le traverser, et c'est là que le karma, les vies antérieures (dans différents espaces temps, des fois très bizarres) vont s'inviter dans nos thérapies. Rester bien centré, et se rappeler que si on s'est incarné sur terre, c'est pour faire quelque chose de précis. Tant qu'on est vivant, c'est que l'âme considère qu'on peut encore évoluer sous cette forme et dans ce monde ci. A ne pas oublier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupyestu.forumactif.com
 
Principe des thérapies (par Christophe Allain)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Christophe Drochon
» Mousse au chocolat façon Christophe Michalak
» [Grangé, Jean-Christophe] Le vol des cigognes
» Quai d'Orsay, de Christophe Blain & Abel Lanzac
» Allain, Marcel (et "Fantômas Of Berlin")

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Loup Y Es-tu ?! :: Votre 1ère catégorie :: Loup Y Es-Tu ?! :: Présentations :: Mes sages, messages... :: Et aussi :: Liens sympas, intéressants-
Sauter vers: