Loup Y Es-tu ?!

Libre, bienveillant, plein de partages de nos points de vues sur la Vie, notre époque si spéciale, nos chemins de vie particuliers, ... Ici, le rire et la sagesse se sourient, ...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Anne Givaudan ‘ALLIANCE’ Chapitre 6

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin
avatar

Messages : 782
Date d'inscription : 07/07/2009

MessageSujet: Anne Givaudan ‘ALLIANCE’ Chapitre 6    Lun 12 Aoû - 19:29

Anne Givaudan
‘ALLIANCE’
Chapitre 6 – La face cachée de la lune
Suite du chapitre 5 transmis sur l’article: Message des vénusiens aux peuples de la Terre… La planète-enjeu

Ces derniers mots ont sur moi un effet revitalisant, je sens renaître en moi un espoir, une envie d’aimer la vie plus forte encore qu’auparavant, et d’un sourire qui ressemble à un soupir de soulagement, je remercie mes deux compagnons de route. Vus d’ici et à cet instant précis, nos agissements, nos querelles, nos tracasseries quotidiennes me semblent tout à coup sans matière, sans réelle existence.

« J’ai l’impression que bien souvent, par peur, nous nous abstenons de vivre et que pour compenser, nous rêvons notre vie, mais d’un rêve sans puissance, et sans joie. »

« Si pour toi rêver signifie créer, alors, chaque planète de cet univers, chaque être crée continuellement son monde et le rôle qu’il y joue pour un temps. Ces créations, ces rôles, n’ont que l’existence qu’on leur accorde et chacun peut les modifier à chaque instant. C’est ainsi que votre futur ne peut avoir que l’importance que vous lui accordez, car il n’a pas d’existence en lui-même. Il n’est qu’une somme de probabilités modifiables à l’instant même. »

« Mais alors, que penser des voyages dans le futur et des prédictions actuelles ? »

« II s’agit bien là de probabilités qui peuvent exister, en fonction de votre présent. Ce sont, en fait, des parcelles de votre présent actuel qui parcourent à la vitesse de la pensée votre temps codifié. Certaines seront donc vérifiables par la suite, si rien n’a bougé en vous, d’autres se modifieront en fonction de vos changements intérieurs. Votre futur est ainsi parce que vous l’avez pensé ainsi. Pour nous, il n’y a aucune différence entre le passé, le présent et le futur de même qu’entre le rêve et la réalité. Nous passons d’un état à un autre sans coupure, sans différence majeure, car ce que nous vivons au moment où nous le vivons, est toujours le présent. Cette notion de temps nous permet de passer dans vos différentes époques, tout en sachant que le cloisonnement que vous leur avez donné est une barrière inutile à l’heure actuelle.

Certains de vos chercheurs disent qu’il est impossible que nous puissions venir d’une autre planète car il faudrait un temps infini pour le faire. Ceci n’est exact qu’au regard de vos notions actuelles d’espace et de temps. Lorsque tu fais simplement une sortie hors du corps, l’espace et le temps changent aussitôt. Tu peux atteindre n’importe quel lieu à la vitesse de la pensée et, par un petit exercice, passer d’un temps à un autre, d’un passé à un futur, comme tu as pu l’expérimenter il y a peu dans la salle des informations du vaisseau-mère. Ton temps présent lui-même est différent, puisque le seul fait d’être uniquement dans un corps plus subtil te permet de vivre en quelques heures ce que tu vivrais sur terre en des années ou en une vie ! »

« Au fond de moi je comprends tout cela, mais je me sens parfois si maladroite pour l’expliquer clairement ! »

« Sois sans inquiétude, ces notions seront sur terre de plus en plus développées et les concepts, et les mots pour le dire, viendront au moment propice. En ce moment même, votre humanité ouvre sa quatrième porte.

Je m’explique : le long de votre colonne vertébrale vous avez, sur un plan subtil, des centrales d’énergie qui sont en correspondance avec tout ce qui est en vous et tout ce qui est hors de vous. Ces centrales appelées chakras et dont tu parles dans ton livre de thérapie, se développent au fil de votre avance intérieure mais en connexion avec les mondes extérieurs. Ils sont bien au-delà des sept que vous connaissez à l’heure actuelle et ils sont l’une des clés de votre croissance. Chaque centrale, comme tu le sais, est en correspondance avec des glandes endocrines, qui elles-mêmes donnent des informations aux organes qui vous habitent. Le bon fonctionnement de ces axes est donc d’une grande importance. Cependant il est des mondes autres avec lesquels ils sont en connexion. Ces portes, en effet, sont des sas ouverts vers les autres dimensions de votre cosmos.

Jusqu’à présent, votre humanité avait ouvert les trois premières portes. Ainsi, la troisième porte, ou troisième chakra vous a permis de vivre au niveau du monde des émotions et en même temps d’approfondir ce que vous nommez la troisième dimension. Aujourd’hui, vous commencez à pressentir l’ouverture de la quatrième porte, qui est à la fois celle du cœur, celle de l’amour et aussi l’ouverture vers la quatrième dimension. La moindre parcelle à l’intérieur de vous est connectée au cosmos tout entier, à la connaissance suprême et à l’avance de toutes les humanités. Plus vous aurez conscience de ce fait et plus vous vous sentirez en communion avec le Tout. La Solitude, la séparation ne seront alors que des mots vides de sens. Ainsi, vous redécouvrirez l’importance de vos gestes, de vos pensées, de vos paroles, qui passent par le respect et l’amour de l’infini qui est en vous. »

Le seul mot qui me vient à l’esprit est : vertigineux !

« Je comprends tout cela, mais pourquoi est-ce si difficile de mettre en application ne serait-ce qu’un millième de cette compréhension ? »

« Parce que votre monde a peur. Il a peur de rompre cette bulle qui l’entoure et qui lui donne un semblant de sécurité. Vous savez au fond de vous que lorsque vous aurez ouvert cetteporte, rien ne sera semblable à ce que vous connaissez. Vos conceptions s’écrouleront les unes après les autres et rien ne pourra vous faire revenir en arrière.

Cela, d’autres êtres le savent aussi et c’est pour cela qu’imperceptiblement l’étau se resserre autour de vous. La pensée uniformisée, la surveillance accrue, les implants sous forme de vaccins, de cartes ou autres, permettent peu à peu d’instaurer en vous une peur, puis un semblant de sécurité, qui vous rendent de moins en moins autonomes. »

« Mais pourquoi ce refus d’intervenir à tout prix ? Pourquoi laisser d’autres exercer sur nous leur savoir et aussi leur soif de domination ? »

J’avais très envie d’une réponse, tout en sachant déjà ce qui allait m’être dit.

« Mais nous sommes toujours présents, c’est vous qui ne nous percevez pas ! Cependant nous ne pouvons agir par la force. Ce serait contraire à tous les grands concepts d’amour et de vie qui sont en nous. Il est essentiel pour la croissance d’un être, qu’il redécouvre par lui-même ce qui fait sa grandeur, ce qui préside à sa construction subtile et par la suite, physique. La liberté de choix qui vous fait parfois souffrir et commettre ce que vous appelez erreur, est une des portes vers cette découverte de vous-même, de votre Divinité. C’est aussi ce qui fera votre force, et nous ne pouvons ni ne voulons interférer dans ce processus alchimique. Il est des pas que vous devez accomplir seuls, car c’est à cette condition qu’ils seront à jamais inscrits en vous. Ce que vous acquerrez ainsi fera partie intégrante de votre être et vous offrira une base solide pour continuer votre route. Ne cherchez pas du secours à l’extérieur de vous, sachez accepter de parcourir seuls un bout de chemin intérieur, sachez aussi que vous n’êtes jamais abandonnés car la lumière n’a pas de limite.

Vous vous sentez seul lorsqu’une partie de vous n’est plus en accord avec votre être de lumière. Vous vous croyez isolés, alors que c’est vous-mêmes qui vous éloignez de vous !… Il arrive trop souvent encore que vous vous sentiez séparés parce que vous pensez que les autres sont autres. Cela se produit toutes les fois où vos pensées, vos paroles, vos actions ne sont plus en accord. Votre mental inférieur est un excellent agent de ce processus. Lorsque votre cœur pense et agit dans un acte d’Amour pur, ne remarquez-vous pas combien votre mental s’agite alors ? Tu donnes, mais cette personne ne t’aime pas vraiment. Regarde d’ailleurs l’attitude qu’elle a envers toi… et puis, toi qui voudrais aider, tu ne trouves pas que tu aurais besoin d’aide et que personne ne s’occupe de toi ?… Et c’est alors que dans vos têtes, le Moi-je s’éveille et demande son dû avec insistance ; c’est alors que la tête et le cœur se sépare, créant ainsi en vous cette impression de solitude… »

Imperceptiblement, le grand vaisseau glisse sur le velours de la nuit étoilée… Instant magique, où tout est tellement simple ! La voix reprend avec une douceur infinie :

« Dans ces mondes d’ombre et de lumière qui entourent la planète Terre, nous voudrions ajouter un élément qui choquera sans doute une partie de ceux qui le liront. L’Erreur que vous vous attribuiez parfois lorsque vos routes sont autres que ce que vous les imaginiez, n’a dans nos mondes aucune consistance, aucune existence !… De même que les notions de bien et de mal telles que vous les avez inscrites dans vos êtres, n’ont aucune base solide ! Ce que nous voyons de là où nous sommes, ce sont des êtres qui expérimentent la Vie et ce qu’elle propose. Certains d’entre vous se demandent souvent s’ils sont sur la bonne voie ; mais croyez-vous qu’il puisse exister une bonne et une mauvaise voie ?

Seule la Vie est là et propose tout ce qui peut casser l’écorce de vos êtres pour que vous puissiez en redécouvrir l’amande ! Vous expérimentez parfois douloureusement ce processus mais n’oubliez jamais que tout ce que vous vivez est unique car c’est votre chemin personnel, votre quête avec ses creux de vagues et ses crêtes, qui de vie en vie vous ramènera chez vous… Non pas à l’extérieur de vous, ou sur d’autres planètes, cela n’est qu’accessoire, mais vers le plus beau, le plus grand de Vous ! Chaque Vie est Unique et Sacrée et celle que vous vivez aujourd’hui vous offre la possibilité de prendre un élan, au-delà de tout ce que vous avez connu jusqu’à présent. Alors souriez à ce miracle de la Vie en vous, autour de vous ; le reste n’est qu’accessoire, car rien d’autre ne vous appartient que ce sourire et le cœur qui l’habite… »

Le silence règne en moi, autour de moi, comme une pause bienfaisante. Je le reçois comme un cadeau pour mieux apprécier ce qui vient d’être dit. Non pour y réfléchir, autre piège de mon mental inférieur, mais pour m’en imprégner .Je regarde avec une attention nouvelle mes compagnons de voyage, et je sens que d’autres êtres que je ne vois pas sont aussi parmi nous. De légers mouvements me font deviner des présences. Je fais pivoter mon grand fauteuil dans leur direction. Depuis le commencement de ce grandet fabuleux voyage, c’est la première fois que je prends le temps de les regarder vraiment. L’infini mélange de force et de douceur qui émane d’eux, m’a permis dès le premier instant cette confiance totale et ce calme qui m’habitent. Leur longue silhouette mince et androgyne, leurs cheveux mi-longs et clairs, donnent une impression générale de fluidité et de légèreté peu commune, quant à leurs vêtements, ils sont assez semblables à ceux que l’on voit parfois dans certaines BD de science-fiction. Je souris intérieurement, en me disant que parfois l’imaginaire n’est pas très éloigné d’une certaine réalité et en même temps je m’inquiète un peu sur l’accueil qui sera réservé à de telles descriptions. L’être à l’énergie plus masculine, comme en réponse à mes interrogations muettes, intervient alors :

« Les vêtements que tu vois sur nous sont en quelque sorte ce que tu pourrais appeler des vêtements de voyage. Ils sont adaptés à ce que nous faisons à l’intérieur des vaisseaux mais ces vêtements ont aussi des particularités plus subtiles. »

Je regarde avec plus d’attention encore. En effet, les combinaisons blanches de mes deux amis semblent faire presque partie intégrante de leur personne. Aucune couture n’est apparente et la matière qui les compose ressemble à un tissu fluide aux couleurs changeantes, adaptée aux contours de leurs corps. Seul un petit col droit ressort de l’ensemble du vêtement dont l’extrémité des bras et des jambes est resserrée. Bien que cette description puisse faire penser à du déjà-vu, de mon côté, je n’ai jamais rien vu de semblable, tant cette matière semble vivante. La combinaison se termine par des chaussons blancs d’une consistance ressemblant au tissu et à une autre matière plus solide que je ne connais pas. Mon regard est tout à coup attiré par une ceinture que chacun porte à la taille. Elle est munie d’un boîtier.

« Cela mérite bien quelques explications… Nos vêtements comme tous ceux que nous portons sur notre planète sont d’une matière vivante puisque créés comme nos vaisseaux par la volonté et le cœur réunis. Ils ont en eux une lumière qui varie selon l’état de nos pensées mais aussi d enos besoins. Pour ces vêtements que tu vois ici, la dominante est cependant blanche car elle nous préserve de toutes les scories éthériques qui émanent de votre planète. Le petit appareil que tu vois à nos ceintures nous aide à communiquer avec certains des hommes de la Terre tout en les gardant à une distance indispensable. En effet, les corps physiques humains ne peuvent encore entrer en contact avec les nôtres sans risque pour eux. Cet appareil nous permet également de créer autour de nous une onde de forme particulière qui filtre les informations subtiles qu’inconsciemment vous émettez sans cesse. Ainsi, la communication peut-elle s’établir sans dommage et dans toute son essence. »

La grande baie vitrée du vaisseau s’éclaire tout à coup. A nouveau, je me sens collée au fond de mon siège, avec cette sensation d’être propulsée en avant. Mes yeux hypnotisés suivent la traînée des étoiles, des planètes, des galaxies. Des jaillissements de lumière nous entourent nous sommes au cœur d’un fantastique éclat de lumière qui me fait aussitôt perdre la notion de l’espace et du temps. Des sons tourbillonnent en moi, les lumières résonnent, je n’ai plus aucun point de repère… Après un temps dont je n’ai aucune idée, l’encre bleue de la nuit nous entoure à nouveau dans un calme épais, dense, presque palpable. Une boule énorme et d’une luminosité un peu froide occupe tout à coup l’écran de la baie vitrée. Je sursaute… Que peut-il nous arriver si nous continuons vers elle de la sorte ? Allons-nous la traverser comme précédemment avec la pyramide ? Le vaisseau glisse à la même allure et sans même que je puisse m’en rendre compte, la sphère géante est contournée. « Oh ! Mais elle ressemble à… » J’ose à peine y penser, lorsqu’une main se pose sur mon épaule avec ces mots :

« À la lune, et tu as raison ! Cet astre qui exerce une influence sur tout ce qui touche à l’élément eau en vous est autour de vous, a aussi pour nous et pour d’autres une grande importance. Il fut une époque où il était en mouvement sur lui-même puis vint un moment où, avec son accord et plus précisément avec l’accord du grand être qui l’habite nous l’avons immobilisé. Votre lune est depuis bien longtemps maintenue artificiellement sur son axe, ainsi, vous voyez toujours l’une de ses faces tandis que l’autre que vous nommez parfois la face cachée sert de point de rencontre aux différents vaisseaux venant des planètes confédérées. Ces bases permettent des regroupements et des départs vers des mondes, tels que le vôtre par exemple. »

Comme si nous étions à bord d’un avion, nous approchons maintenant d’une série de bâtiments, et de là où je suis maintenant je perçois de larges traces sur le sol, qui pourraient faire penser à des pistes d’atterrissage. Sans un bruit, nous nous posons un peu à la manière d’un hélicoptère, dans un mouvement vertical… Tout autour de nous, la nature est aride, presque inhospitalière. Des rochers sont creusés, semblables à d’immenses garages, où des véhicules aux formes diverses et inconnues de moi, paraissent attendre leur équipage. Aucune autre vie n’apparaît ici.

« La lune de votre terre a aussi une autre fonction, sur un plan plus subtil. Ainsi, lorsqu’une planète a terminé un cycle de son évolution et se transforme, elle passe sur un autre niveau de vibration et ses habitants font de même. Tu n’ignores cependant pas que certains êtres avancent plus lentement. Une lune qui est en quelque sorte comparable à un satellite d’une terre en évolution se crée alors. Elle offre ainsi son corps pour que des êtres puissent évoluer à leur rythme et connaître les expériences nécessaires à leur croissance. Chaque planète a une ou plusieurs lunes établies sur ce même principe. De vos véhicules, vous pouvez voir nos bases qui sont assez densifiées pour cela, mais la vie qui y règne ne peutvous apparaître, car elle est à un niveau trop éloigné du vôtre pour que vos yeux physiques la perçoivent. »

Mes compagnons se lèvent et je les suis en direction d’une ouverture pratiquée à même le sol. En un instant, et sous leur regard amical, je suis aspirée dans un cône de lumière qui me dépose en douceur sur le sol, juste entre les pattes métalliques du vaisseau. L’un des êtres qui m’accompagne pose sa main sur mon épaule et nous avançons ensemblev ers une destination qui m’est encore inconnue. Dans nos déplacements, j’ai toujours davantage la sensation de glisser, que celle de marcher, et cette manière de se propulser ne m’étonne plus guère. Nous gravissons ainsi avec facilité une montagne rocailleuse et sèche. Mes pieds, bien que non physiques, sentent les petits cailloux qui roulent et glissent sous eux et cela me surprend.

« Pour venir sur ces mondes, ton corps a gardé une certaine densité… C’est ce qui explique que tu puisses parfois éprouver des sensations plus physiques sur un monde qui n’est pas uniquement à un niveau subtil. »

La voix familière de mon guide parle à mon âme, et j’aime cette communication directe de cœur à cœur. Sans m’en apercevoir nous sommes arrivés près de l’ouverture d’un cratère qui semble être au sommet de la montagne que nous gravissions. C’est alors qu’en moi j’entends, au centre de mon être, une petite voix, légère, presque imperceptible, comme un souffle léger et printanier. Je ne la reconnais pas :

« Retourne-toi et regarde ! »

J’obéis volontiers et le spectacle me laisse sans voix. Le souffle léger continue :

« C’est la planète Terre,! Regarde-la bien. »

Magnifique, ronde et bleutée, la Terre s’offre à mon regard et à cet instant même, je comprends pourquoi elle est si souvent appelée la planète bleue. Le bleu qui en émane n’est pas simplement le bleu de ses mers, mais aussi celui de son cœur. Elle est là, comme suspendue dans un espace sans limite. Je la regarde avec les yeux de l’âme et avec tout l’amour dont je suis capable à cet instant… C’est alors très précisément qu’elle accepte de me dévoiler son âme : des volutes de couleur entourent son corps. Ce sont des émanations bleues, vertes et oranges, avec du blanc aussi par endroit et l’ensemble serait d’une beauté extrême si… Un halo gris n’opacifiait pas ces couleurs, ne les rendait plus ternes… Si par endroits n’existaient pas ces taches d’un brun rouge que l’on peut percevoir sur des organes cancéreux… Si des lignes plus sombres n’encombraient pas sa surface marquant ainsi un manque de fluidité dans la circulation de ses énergies.

Je me surprends à penser en thérapeute, comme lorsque je me trouve en présence d’un être en difficulté qui me demande de l’aide. La terre me paraît si belle et en même temps si fatiguée, si malade à certains endroits que je ne sais que faire.La petite voix fine et inconnue reprend alors à l’intérieur de moi :

« La Terre ne peut mourir mais elle peut se secouer, se transformer, changer pour nettoyer son corps et son âme qui souffrent. Le grand être de la Terre a offert son corps et son âme, pour permettre à ceux qui l’habitent d’expérimenter la Vie qu’elle propose. Aujourd’hui, elle a du mal à respirer. Ainsi, elle attend votre transformation mais elle suit aussi les grandes lois cosmiques et elle sait qu’à un moment précis, elle ne pourra plus retarder son évolution propre en fonction de la vôtre. Ce moment n’est pas très éloigné, dans vos temps terrestres. La planète va prendre une nouvelle grande inspiration suivie d’une aussi longue expiration.

Dans ces moments-là, son axe va se modifier, mais il vous est encore possible de le vivre de différentes façons. Le bouleversement, le changement pourra être total, tant sur les plans physiques que subtils si rien n’a réellement changé en vous. Si une transformation s’est opérée sur vos corps subtils, vous ressentirez alors ce changement comme un grand pas en avant pour votre humanité, votre Terre et vous-même. Vos vibrations feront alors que tous vos corps seront sur un plan moins dense. Votre rythme vibratoire, accordé à celui de la planète terre vous permettra de passer ensemble vers un champ de Vie plus vaste. Avant que vous ne puissiez en arriver là, vous laisserez beaucoup de ce qui vous encombre et que vous croyez être votre force. Vos faux dogmes, vos fausses sécurités s’effriteront les uns après les autres jusqu’à ce que vous reveniez enfin vers vous. »

J’aimerais connaître la provenance de cette voix dont l’assurance et la légèreté me troublent. C’est alors qu’arrivé la réponse limpide et claire:

« Mon personnage n’a guère d’importance sache seulement que je suis d’une planète très éloignée de la tienne et où notre aspect physique te surprendrait, tant il a peu de rapport avec vos normes actuelles. Ma fonction essentielle réside dans l’aide apportée à la transition et à la transformation des grands êtres des planètes de ce système solaire, et d’autres plus éloignés. C’est cela qui me permet de t’apporter ces informations… Je ne suis pas seul, bien sûr, dans cette tache ; et avec d’autres, nous pensons que le moment est venu de vous informer avec plus de précisions de l’évolution qui vous attend. Les moyens pour cela sont divers, mais nous n’en négligeons aucun. Il est urgent que vous sachiez combien la Terre est proche d’une grande transformation ; mais que cela n’ajoute pas à vos peurs déjà si nombreuses ! Toute transformation en vue d’une croissance est belle et souvenez-vous de la phrase de l’un de vos sages : ce que la chenille appelle la fin du monde, le maître l’appelle papillon ! De votre confiance en la vie, de votre transparence, de votre non-attachement à des valeurs usées, viendra la fluidité de votre transformation. »

La voix s’est tue un instant, puis reprend presque dans un chuchotement

« La plupart de vos gouvernants, et ceux qui les dirigent connaissent l’existence de nos bases sur la face cachée de la Lune. Penses-tu que les programmes d’exploration aient été interrompus par hasard ? Il ne peut simplement y avoir de tels programmes sans notre accord et pour cela il faudrait simplement que vos explorateurs cessent d’être des conquérants… »
allianceExtrait du livre de Anne Givaudan: ‘ALLIANCE’
Message des vénusiens aux peuples de la Terre
Chapitre 6 – La face cachée de la lune

http://sois.fr/livres/alliance/?lang=ca%252520Jos%2525C3%2525A9%252520CANADA%252520%252520%252522%252540hotmail.com%252522

(http://www.elishean.fr/?p=30477)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://loupyestu.forumactif.com
 
Anne Givaudan ‘ALLIANCE’ Chapitre 6
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Loup Y Es-tu ?! :: Votre 1ère catégorie :: Loup Y Es-Tu ?! :: Présentations :: Mes sages, messages...-
Sauter vers: